08/08/2009

Paradis

femme

Nous irons tous au paradis, nous verrons tous la Lumière, ce qui compte c'est la route, la nôtre, et ce que nous en aurons fait.

Nul n'est dans le secret des dieux...

Aussi, tâchons juste de devenir qui nous sommes, c'est le chemin le plus sûr et le plus apaisant, celui du coeur, authentique, celui du pardon, libérateur.

Nous irons tous au paradis et peu importe le temps, il n'existe que sur terre, et l'espace, il se contracte et s'étire infiniment...

C'est là que nous les retrouverons tous, tous ceux que nous aurons aimés au fil de la vie, de nos vies...

10:15 Écrit par Isabelle Dys | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

merci pour toute la paix que tu transmet,le pardon oui d'accord,mais quand il a été accordé,plusieurs fois,et chaque fois redemandé,faut-il continuer,au risque de se détruire?

Écrit par : fanfan | 08/08/2009

Chère Fanfan,

A mon avis, il est difficile, voire impossible de pardonner quand une situation douloureuse perdure... Et il ne s'agit pas d'être un martyr, cela ne sert à rien, au contraire, une personne qui se maintient dans la douleur n'attire que de la douleur en écho et sans doute n'a-t-elle pas assez d'amour pour elle-même pour se protéger...
Alors la question se pose: pourquoi poursuivre une situation qui nous propulse dans la colère? pourquoi ne pas d'abord la solutionner en prenant une décision importante qui nous ressemble, et qui nous porte, et puis, laissant l'autre à son chemin, enfin s'inviter au pardon?

Écrit par : Isabelle | 09/08/2009

merci c'est exactement,ce que j'ai du faire,et ta réponse me rassure,j'ai quelques regret fasse a l'echec,mais aucune amertume,ni rancoeur,j'ai decide de poursuivre ma route envers et contre tout,attention,je ne parle pas ici,d'un chagrin d'amour,malheureusement,le pere de mes enfants,etait ce que l'on pourrais appelle un monstre,je sais que tu sais lire entre les lignes,et aussi malgré,tout le battage médiatique ,la société,n'est pas prete a assumer,la protection,ni la défense de ses enfants,alors il faut pour la mére retrousser ses manches,et se battre,contre cela,je te rassure,le resultats,est que nous y sommes arriver tous les quatres,et qu'il sont tous parents de merveilleux enfants,dont je suis fiere d'etre la mami,bisous

Écrit par : fanfan | 09/08/2009

Chère Fanfan,

Félicitations pour ton courage !

Certains êtres n'ont pas de limite, leur manque de respect pour l'enfance, sacrée, nous est étranger, inconcevable; il faut trouver la force dans le meilleur de soi, l'amour, pour protéger ceux qui ne peuvent pas encore le faire! ...

Bisous et lumière à toi.

Écrit par : Isabelle | 10/08/2009

merci j'ai simplement fait ce que je devais,bisous et merci

Écrit par : fanfan | 10/08/2009

Les commentaires sont fermés.