11/08/2009

La survivance de l'âme

ghost


Une âme qui ne voit pas immédiatement la Lumière et dont la conscience ne trouve pas la paix peut errer un temps parmi les vivants... elle peut les troubler, volontairement ou non, et surtout par ignorance.

Le fait de nier la survivance de l'âme en Occident nous rend difficile le passage paisible d'un monde à l'autre. Accepter cette évidence, c'est s'y préparer, c'est permettre une mort et une vie sereine. C'est pouvoir se libérer dès aujourd'hui.

Les Tibétains disent que ce qui compte c'est le passage, que l'existence ait été pénible, douloureuse ne compte plus si l'instant de la mort lui-même est appréhendé avec sérénité.

La peur de la mort est forte en Occident. Plongé dans l'ignorance de qui il est, l'être humain se perd dans la vie comme dans la mort.

10:15 Écrit par Isabelle Dys | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

je n'ai pas peur de la mort mais j'ai peur de mourir.
en attendant il faut vivre et aimer !
bonne soirée

Écrit par : HOPE | 11/08/2009

Bonjour Isabelle Je n'ai pas peur de la mort, car elle peut être une délivrance de la souffrance ... Mais essayons quand même pour commencer, par vivre heureux. On laisse passer sa jeunesse croyant qu'elle va être éternelle c'est là l'erreur que nous commettons tous, car il n'y a pas de retour en arrière possible. Vivons le moment présent et soyons simplement heureux... Merci de me rendre visite sur "petites chapelles d'ici et d'ailleurs". Votre blog me plait et je vais mettre un lien sur me mien.
A bientôt bisou
Nadine Het Witte Elfenheksje

Écrit par : nadine | 13/08/2009

Bien sûr tout commence ici et il s'agit bien d'être heureux et de vivre ici et maintenant le plus proche possible de notre âme...
Amitiés!
Plein de lumière sur votre route!

Écrit par : Isabelle | 13/08/2009

`cest certain, mais nous les survivants pouvons les aider a plus rester ou revenir...

Écrit par : atrizbe | 03/09/2009

cest certain, mais nous le vivants pouvons les aider a plus rester ou retouner...

Écrit par : atrizbe | 03/09/2009

Les commentaires sont fermés.