17/10/2009

Un monde ailleurs...

Il y a un monde ailleurs,

Et ma tristesse se situe à l'endroit de cette désinformation qui fait que les êtres humains aujourd'hui sont persuadés qu'à la mort du corps rien ne survit...

S'ils savaient, mettraient-ils fin à leurs jours?

S'ils savaient que leur âme au-delà souffre encore s'ils ne mettent en avant l'amour comme valeur essentielle, comme unique drapeau dans cette vie?

Il y a un monde ailleurs, mais il est ici tout entier accessible à vivre, pas comme un paradis perdu, ni comme une récompense, mais comme une évidence.

Au-delà de la Lumière, dont chacun de nous est un fragment, il y a un monde qui commence ici et maintenant...

00:29 Écrit par Isabelle Dys | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

? se continue t'il en compagnie des gens que l'on a aimé? j'aimerai tant revoir mon pére,je crois que l'être humain n'accepte plus de souffrir,même un peu,bisous ,tous les jours je passe prendre ma bouffée d'oxygéne

Écrit par : fanfan | 17/10/2009

Oui Fanfan, ce monde ailleurs est en chacun de nous et tout continue après la mort en compagnie des gens qu'on aime; votre père est sans doute toujours à vos côtés, et il vous accueillera l'heure venue, c'est l'amour qui unit les êtres, au-delà de la peine et des actes manqués parfois.
La souffrance naît de l'ignorance et du refus d'une part essentielle de notre être, notre âme immortelle.
La vie sur terre semble dénuée de sens si les hommes oublient qui ils sont et pourquoi ils sont là.
Si nous apprenions à nos enfants qu'il y a un après, personne ne penserait que la mort est une délivrance et que toute vie, tout sentiment, toute douleur morale s'arrête avec elle, nous emmenons notre peine avec nous.
La vie sur terre est un passage, un apprentissage de l'amour sans condition, chacun à notre rythme et sans jugement. Le plus dur des juges pour chacun d'entre nous c'est nous-même.

Ailleurs, il n'est que harmonie, et cet "ailleurs" commence ici dans tout ce que nous ferons de chacun des instants qui nous sont donnés.


Écrit par : Isabelle Dys | 18/10/2009

merci pour tout,bisous,moi j'y crois a l'aprés vie,mais quand j'en parle,on me regarde comme si j'étais un peu dérangée,cela ne me touche plus,mais avant je n'en parlais plus,par contre mes deux filles sont maintenant convaicue que leur grand-pére est toujours la,mais j'ignorais si aprés le passage ,j'aurais le bonheur de le revoir,merci

Écrit par : fanfan | 18/10/2009

Les commentaires sont fermés.